Magento vs Prestashop : quelle solution e-commerce choisir ?

La semaine dernière, Les-Tilleuls.coop vous présentait Magento, un CMS open source créé en 2008 par l’entreprise californienne Varien. En quelques années, celui-ci s’est imposé comme le leader mondial des plates-formes e-commerce. Cependant, sur ce marché, il est loin d’avoir le monopole. En effet, il est suivi de près par PrestaShop, une solution elle aussi open source conçue initialement par cinq étudiants français. Depuis son introduction en 2007, elle domine le paysage du commerce en ligne dans l’Hexagone. Entre ces deux plates-formes fiables, robustes et évolutives, les cybercommerçants ont souvent peine à trancher. Alors, comment choisir la solution technique la mieux adaptée à son projet ? Voici quelques points de comparaison.

La puissance

Magento est idéal pour gérer des catalogues produits volumineux et supporter un trafic dense : il peut prendre en charge un nombre illimité de produits et plus de 80 000 commandes par heure - à condition, bien entendu, d’utiliser un hébergement dimensionné en conséquence. Sa puissance l’amène pourtant à manquer de vélocité. Il est d’ailleurs souvent taxé de lenteur.

Ce n’est pas le cas de PrestaShop, qui est moins lourd que son concurrent et, par conséquent, plus rapide. Côté catalogue, à l’instar de Magento, pas de restrictions quantitatives. Toutefois, il se montre réellement performant en deçà des 10 000 références. Les boutiques qui disposent d’un nombre de produits supérieur et reçoivent plus de 5000 visiteurs uniques par jour se verront contraintes d’utiliser un serveur dédié adéquat pour ne pas ralentir le temps de chargement du site, ce qui implique des dépenses supplémentaires.

Magento tend ainsi à s’illustrer comme la plate-forme des boutiques de grande envergure.

La richesse fonctionnelle

Avec plus de 310 fonctionnalités de base au compteur, PrestaShop se pose comme une solution suffisamment complète pour créer et gérer efficacement un e-commerce. Parmi celles-ci, on compte la gestion du catalogue, des commandes et des clients, le multi-boutique ou encore des outils statistiques, marketing et SEO. Pour une customisation plus avancée, des milliers de plug-ins sont disponibles à l’achat. Le CMS existe à ce jour dans 65 langues.

Sur ce point, Magento prend l’avantage : il en supporte 81. Ses fonctionnalités sont, à peu de choses près, les mêmes que son concurrent. Cependant, elles sont plus poussées ; c’est ce qui complique sa prise en main. Il offre notamment une meilleure optimisation pour le référencement que PrestaShop, hautement perfectible à ce niveau, et une gestion des produits plus minutieuse. Les 9000 extensions téléchargeables sur Magento Connect peuvent venir compléter un panel de modules déjà bien fourni - si vous parvenez à les prendre en main ! À noter que les extensions communautaires Magento tendent plus vers la gratuité que celles de PrestaShop, qui vous demanderont facilement 20 à 50 € même pour des fonctionnalités relativement communes.

La prise en main

Au niveau de l’installation, ces solutions n’ont rien à s’envier : elle est dans les deux cas simple et rapide. C’est leur accessibilité qui fait toute la différence.

PrestaShop dispose d’une interface d’administration intuitive qui facilite son utilisation et en fait un CMS particulièrement adapté aux novices. En outre, il est aisément personnalisable. Un avantage de taille face à son rival.

L’architecture complexe de Magento implique quant à elle des compétences techniques avancées et un certain temps de familiarisation pour une maîtrise optimale de l’outil. Une affaire d’experts, destinée aux plus rodés.

La communauté

Le soutien des utilisateurs est essentiel pour assurer la pérennité d’une solution e-commerce. Par des mises à jour et corrections régulières, ceux-ci assurent un support technique constant pour une résolution rapide des problèmes.

C’est une communauté essentiellement francophone qui entoure PrestaShop. Pas moins de 600 000 membres alimentent quotidiennement pléthore de forums d’entraide. Ce CMS est donc richement documenté, et, surtout, en français !

Avec Magento, les anglophones ne sont pas en reste. Plus de 600 000 développeurs animent divers sites dédiés au CMS et proposent régulièrement des améliorations. Une communauté française s’est constituée au fil des années, mais elle est, naturellement, beaucoup plus restreinte que chez PrestaShop, la plate-forme made in France.

À communautés - presque - égales, tout se jouera donc sur votre préférence : langue de Molière ou de Shakespeare ?

Le budget

Les petites bourses peuvent se réjouir : les deux plates-formes sont disponibles en version gratuite, même si Magento propose également une version Enterprise pour laquelle il faut débourser autour de 15 000€. Cette version ajoute quelques fonctionnalités mais surtout un support client d’expert (cependant de très grosses enseignes se contentent de la version gratuite, dite “Community”).

Pour autant, cela n’exclut pas d’éventuels coûts liés au développement. La création d’un e-shop sous PrestaShop est rapide : il s’agit d’un outil nettement moins complexe et technique que son concurrent. De ce fait, elle ne sera pas aussi dispendieuse qu’avec Magento, un CMS requérant un savoir faire particulier et un haut niveau d’expertise. En revanche, la dette technique de Magento sera inférieure. En effet, PrestaShop utilise une base de code dépassée, souffre de nombreux bugs, d'un mauvais découpage du code, et ne fournit ni gestion des namespaces ni tests automatisés. Magento, basé sur un framework, s'en sort mieux sur ce point. Il est par ailleurs en cours de modernisation (grâce à Magento 2).

Mais qu’en est-il des fonctionnalités ? Si PrestaShop fournit une large bibliothèque d’addons et thèmes gratuits, il possède également une marketplace où sont vendus de nombreux plugins plus ou moins onéreux. Pour les e-shops désirant une plus grande personnalisation, la facture risque alors d’augmenter. Chez Magento, même constat : certaines fonctionnalités sont intégrées nativement, d’autres peuvent être ajoutées moyennant quelques euros.

L’hébergement doit, lui aussi, être pris en compte. Magento est une solution lourde particulièrement gourmande en ressources. C’est pour cela qu’il est recommandé d'utiliser un serveur dédié - pour lequel il faudra payer ! Il n’en est rien pour PrestaShop qui peut plus facilement se contenter d’un simple serveur mutualisé, une alternative plus économique. Attention, toutefois, à la taille de la boutique : comme nous vous l’expliquions plus en amont, un serveur dédié serait indispensable si elle venait à prendre de l'ampleur.

Globalement, le coût de revient de PrestaShop sera donc inférieur.

Vous l’aurez compris : entre Magento et PrestaShop, la question n’est pas de savoir quelle plate-forme est la meilleure. Si elles sont aujourd’hui les plus populaires sur le marché, c’est qu’elles sont toutes deux assez équipées nativement pour répondre à 90% des besoins d’un e-commerçant. Reste à les déterminer précisément afin de sélectionner le CMS qui y répond le mieux. L’ergonomie simple de PrestaShop et sa légèreté en font une solution économique parfaite pour les projets de petite envergure. Les grosses structures préféreront Magento, complexe mais plus poussé. 

Quel que soit votre choix, Les-Tilleuls.coop peut vous accompagner dans sa mise en oeuvre. Nous disposons d’experts Magento et PrestaShop capables de réaliser de bout en bout un site e-commerce conforme à vos attentes. Parmi leurs réalisations Magento figurent le site B2C de la société Alice’s garden qui accueille jusqu’à 300 000 visiteurs mensuels et Markeo.fr, boutique d’objets publicitaires. Côté PrestaShop,  Plongée Magazine, Apnéa et Boys Diffusion ont fait appel à leur savoir faire.

 N’hésitez pas à nous contacter pour obtenir un devis !