Le blog

API Platform Conference, acte 2 ! [résumé du second jour]

Publié le 23 septembre 2022

Le résumé du premier jour de la conférence est disponible ici.

Après une première journée intense, la suite des conférences reprend au beau matin du vendredi 16. Nous sommes de retour à 9h pour la keynote d’ouverture. Cette fois-ci, c’est Antoine Bluchet qui nous présente plus en détail le composant core d’API Platform, et comment celui-ci a été nettoyé et restructuré depuis la version 2.6.

S’ensuivent les nouvelles présentations de la journée, qui se focalisent sur plusieurs technologies.

Les conférences

Comme lors de la première édition, une conférence est dédiée à Caddy, le serveur utilisé par défaut dans la distribution de notre framework, et c’est Francis Lavoie qui nous présente les nouveautés sorties depuis la dernière version.

Brian McCluskey nous parle ensuite de la manière dont il a utilisé Mercure pour gérer des événements complexes tels que la coupe du monde de foot ou la COP26, 

Puis Pauline Vos se concentre quant à elle sur les WebSockets, pour nous prouver que l’on peut toujours les utiliser, de manière moderne, pour afficher des données en temps réel avec PHP et React.

Dans la salle francophone, nous avons accueilli Frédéric Bouchery, qui, après avoir raisonnablement exposé son avis atténuant la qualité, l’importance et le destin de PHP, Symfony, et API Platform, s’est fait agressivement intimider par deux inconnus visiblement remontés contre ses propos. Nous lui apportons notre soutien.

 

Florent Morselli nous présente son projet WebAuthn, qui permet l’authentification sans mot de passe, en passant par exemple par les systèmes OTP (One Time Password) ou U2F (clé USB, fingerprinting, voire reconnaissance faciale), le tout en PHP et même côté client en JS.

Olivier Doucet nous présente ses outils de tests, pour aller plus loin que les simples tests unitaires et fonctionnels que l’on retrouve habituellement sur les projets. Tests de mutation, couverture de code intégrée aux Merge Requests, parallélisation des tests, amélioration des temps de build des images Docker… autant d’astuces qui seront les bienvenues. Sa démo est disponible sur GitHub pour s'en inspirer !

L’après-midi, c’est au tour de Darrel Miller de parler de scaling d’API, ou comment gérer une API qui devient trop imposante avec le temps. Que ce soit du point de vue de la documentation, ou de l'expérience utilisateur, il nous présente les diverses solutions qu'il a pu rencontrer à travers son initiative OpenAPI ou à Microsoft Graph.

Pendant ce temps, notre coopérateur Albin Kester et son collègue Georges-King Njock-Bôt nous ont présenté la stack utilisée pour refondre les systèmes d’information de France Info et créer une Plateforme d’Information Commune (PIC) permettant aux quelques deux mille journalistes et pigistes de publier des contenus sur les sites France Info et affiliés, tout en gérant performance et scalabilité.

C’est Nicolas Grekas qui monte sur scène pour la dernière conférence de la journée ; de nombreux composants Symfony apparaissent et évoluent depuis les débuts du framework, mais qui décide de leur création ? Chacun a sa propre histoire, et doit son apparition au contexte lié aux autres librairies régulièrement utilisées (erreurs de rétrocompatibilité ou abandon du maintien par exemple), ou encore des besoins d'abstraction ou d'unification de la part des développeur⋅se⋅s.

Table ronde

Enfin, pour clôturer cette cette journée, le public est convié à la table ronde autour de la question complexe « Comment (re)mettre la tech au service du bien commun ? ». Nos trois hôtes sont justement chacun cofondateur de SCOPs, Kévin Dunglas (Les-Tilleuls.coop), Paul Andrieux (Troopers), et Hélène Maître-Marchois (Fairness).

Les discussions, animées avec esprit par notre coopérateur Grégory Copin, ont résumé les liens entre les sociétés coopératives et le mouvement open-source, ou comment nos métiers de développeur⋅se⋅s peuvent servir à créer des biens communs pour le bénéfice de la société.

En effet, les métiers de l'informatique sont aujourd'hui intégrés dans chaque domaine, nous sommes amenés à côtoyer tout type d'industrie et de pratique ; il nous appartient de les interroger pour nous assurer que les valeurs d'humanisme, de respect de la vie privée, de responsabilité écologique et d'éthique soient respectées.

D'un point de vue économique autant qu'humain, cela va par exemple par la création ou l'adhérence à des SCOPs, qui de par leur structure même permettent à chacun d'exprimer ses idées, et de décider en commun des bénéfices d'une société, qui revient en premier lieu aux travailleurs. 

Merci !

Cette année encore, nous sommes fiers d’avoir réuni autant de speakers et de spectateur·ice·s, pour des conférences intelligentes et variées, le tout dans une ambiance festive sous le soleil lillois.

Pour tous les participant·e·s déçu·e·s d'avoir dû choisir entre les deux tracks, rassurez-vous : les vidéos seront bientôt disponibles en replay illimités sur notre site, vous serez averti·e·s de leur publication.

Les absent·e·s pourront également y avoir accès sur YouTube d’ici la fin de l’année !

Nous tenons encore une fois à remercier chaleureusement tous les participant·e·s d’avoir répondu présent, les speakers pour leur travail, les sponsors qui ont rendu possible cet événement, l’équipe organisatrice, ainsi que toute l’équipe des Tilleuls pour son implication !

Crédits photos: Nicolas Detrez

Le blog

Pour aller plus loin